Société en mouvement

Cercle de réflexion

Le dialogue social, un levier pour développer l’économie ?

Poster un commentaire

http://www.lefigaro.fr/social/2014/02/18/09010-20140218ARTFIG00069-le-dialogue-social-un-levier-pour-developper-l-economie.php

Selon un sondage réalisé par Opinion Way pour Société en Mouvement et présenté au CESE, les Français appellent les partenaires sociaux à rentrer dans une nouvelle ère du dialogue social, plus constructive et moins conflictuelle.

Le dialogue social, une arme contre le chômage et pour la croissance? C’est ce que révèle un sondage réalisé par Opinion Way sur les Français et le dialogue social à l’initiative du groupe de réflexion, Société en Mouvement. Plus de 1.000 Français ont été interrogés sur le rôle des syndicats et l’importance qu’ils accordent au dialogue social. Si une majorité d’entre eux juge sévèrement les relations entre employeurs et syndicats, il croient à la puissance d’un dialogue social et y voient même un levier pour relancer l’économie.

Ainsi, 42 % des personnes interrogées pensent que les relations actuelles entre les parties concernées constituent un frein pour la croissance mais aussi pour les performances de l’entreprise. Résultat, seuls 5 % des Français estiment que la France offre «le meilleur modèle en matière de relations sociales» tandis que l’Allemagne se retrouve en première position dans le sondage avec 40 % des voix. L’étude, présentée au Conseil économique, sociale et environnementale (CESE), révèle par ailleurs une méconnaissance des Français sur le rôle des partenaires sociaux. En effet, ils sont une minorité à identifier clairement les missions des syndicats: alors que 70 % d’entre eux citent spontanément le question des conditions de travail, ils ne sont que 45 % à évoquer la formation professionnelle.

«Une nouvelle ère du dialogue social»

Paradoxalement, plus de 80 % des sondés pensent que le dialogue social, s’il était de qualité, serait un moyen d’améliorer les conditions de travail et près de trois quarts estiment qu’ils contribuerait au développement de l’emploi. «Les Français dissocient de moins en moins l’économie et le social, ils ont compris que l’un allait pas sans l’autre», analyse Gilles de Robien, président de Société en Mouvement. Et pour obtenir un dialogue de qualité, les Français préconisent une meilleure formation des managers aux relations sociales, et des syndicats aux enjeux de l’entreprise. «Les Français attendent que les acteurs, employeurs et syndicats, sortent d’un jeu de rôle où ils s’opposent sans cesse», souligne Bruno Jeanbart, directeur d’Opinion Way. «C’est la fin d’un cliché, les Français sont lucides et appellent les parties prenantes à se rassembler, ajoute Gilles de Robien. On assiste à une nouvelle ère du dialogue social.»

Finalement, les Français attendent que les syndicats soient plus proches des entreprises et donc associés à la réflexion stratégique des sociétés. Ainsi, 43 % d’entre eux demandent à ce que les syndicats soient plus réalistes dans la négociation alors que seulement 17 % adhéreraient à un syndicat pour bénéficier des avantages sociaux à des conditions plus favorables. «Nous ne sommes pas dans une logique en France de syndicats de service. Les salariés souhaitent que les syndicats aient un rôle moins politique et qu’ils soient plus à leur écoute», constate Bruno Jeanbart.

Si c’est dans le domaine des conditions de travail que les français ressentent le mieux les syndicats, le sondage démontre qu’ils attendent toutefois un vrai dialogue social, de qualité, pour développer l’activité économique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s